Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est donc un temps de prise de recul en vue du recensement de toutes les compétences mises en œuvre depuis la formation initiale.

En cela, il permet :

  • D’analyser ses compétences personnelles et professionnelles, ses aptitudes et ses motivations ;
  • De définir son projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation ;
  • D’utiliser ses atouts comme un instrument de négociation pour un emploi, une formation ou une évolution de carrière.

Pour soutenir cette démarche, le conseiller en bilan de compétences s’appuie sur les temps d’entretien mais il peut aussi utiliser des questionnaires ou des tests.

A l’issue du Bilan de compétences, le bénéficiaire a recensé les compétences acquises tout au long de son parcours et saura comment les mettre au service de son projet professionnel

Photo de SimplyArt4794 sur Pexels.com

Mais… qu’est ce qu’une compétence ??

Tout d’abord, revenons sur ce qu’est une compétence. Une compétence est la somme d’un savoir et d’une expérience :

Savoir + Expérience = Compétence

Ensuite, il y a différents types de savoir : le savoir, le savoir-faire et le savoir-être (on trouve parfois le terme soft-skills)

Astuces pour repérer les différents savoirs :

Les différents savoirsExemplesLa phrase commence parNature des savoirs
SavoirLa connaissance (Acquis scolaire, personnels, …)
Ex. : Un logiciel
Une loi       
Le marketing
Je sais…Je connais…Un nom
Savoir-FaireLa capacité à faire (compétences et habitudes)
Ex. : Concevoir un programme
Rédiger une note
Vendre du matériel
Je fais…Je suis capable de…Un verbe
Savoir-ÊtreMode de relation mis en jeu avec autrui
Ex. : Sens pratique – logique
Esprit de synthèse
Aptitude à la négociation
Je suis…J’ai…Une qualification

Enfin, il est important de rappeler que c’est un dispositif encadré par la loi. A ce titre, il devra donc remplir certaines conditions :

  • Il comprend obligatoirement trois phases totalisant au maximum 24h, avec au minimum 15h d’entretiens en face à face. Cela induit que les 9h restant sont consacrés au travail personnel de recherche et de réflexion.

Le temps consacré à chaque phase est variable selon les actions conduites pour répondre au besoin de la personne. 

Déroulement du bilan de compétences :

Photo de Victor Miyata sur Pexels.com

La démarche du bilan de compétences commence toujours par un entretien d’environ 30 minutes. Cet échange est l’occasion de présenter le déroulement des trois phases du bilan mais surtout de vérifier avec le bénéficiaire que cet outil répond bien à ses besoins.

Une phase préliminaire a pour objet de :

  • D’analyser la demande et le besoin du bénéficiaire,
  • De déterminer le format le plus adapté à la situation et au besoin,
  • De définir conjointement les modalités de déroulement du bilan.

Une phase d’investigation permet au bénéficiaire :

  • Soit de construire son projet professionnel et d’en vérifier la pertinence,
  • Soit d’élaborer une ou plusieurs alternatives.

Une phase de conclusion, par la voie d’entretiens personnalisés, permet au bénéficiaire de :

  • S’approprier les résultats détaillés de la phase d’investigation,
  • Recenser les conditions et moyens favorisant la réalisation du ou des projets professionnels,
  • Prévoir les principales modalités et étapes du ou des projets professionnels, dont la possibilité de bénéficier d’un entretien de suivi avec le prestataire de bilan.

Cette phase se termine par la présentation au bénéficiaire des résultats détaillés. En effet, un document de synthèse est remis rendant compte du déroulement du bilan, de la réflexion engagée et des pistes évoquées lors des entretien, voire d’un plan d’action. Un rendez-vous peut être pris à six mois, pour s’assurer du bon déroulement de la suite du bilan pour le bénéficiaire.

Le bilan de compétence est soumis à une déontologie. C’est un point important, les échanges lors du bilan de compétences ainsi que sa synthèse, sont soumis à un devoir de discrétion et de confidentialité. Le conseiller n’a pas le droit de le transmettre à un tiers sans un consentement écrit du bénéficiaire. Aussi, à la fin du bilan, tous les documents, questionnaires s’il y en a eu et synthèse, échangés durant celui-ci doivent être détruit.

A noter aussi, le bilan de compétences est obligatoirement réalisé par un prestataire extérieur à l’entreprise, qui ne peut organiser en interne le bilan pour ses salariés.

Allez plus loin

A quel moment est-ce bon outil ?

Idéalement, nous devrions tous régulièrement faire cette démarche de réflexion sur notre parcours professionnel, pour être au clair sur nos compétences et servir nos projets professionnels voire personnels.

Cependant, on constate que la question se pose plus fréquemment lorsque l’on rencontre des difficultés voire que l’on est en rupture dans sa vie professionnelle.

Toutefois, réaliser un bilan de compétence n’est pas toujours synonyme de réorientation professionnelle. Ainsi, le travail effectué aura parfois comme résultat de (re)mettre en lumière un besoin d’élargir ses compétences ou de changer d’environnement professionnel pour retrouver un sens à son activité.

L’une des indications d’un bilan de compétences est aussi le souhait de valider les prochaines étapes de sa carrière, en objectivant les compétences acquises et celles manquantes pour atteindre son objectif.

Enfin, Il arrive parfois, que le besoin émerge car on envisage par la suite d’aller vers une démarche de validation des acquis de l’expérience ou de se lancer dans une formation couteuse financièrement et/ou en temps.

Dans tous les cas, il faut avoir en tête que le bilan de compétence n’est pas une fin en soi. C’est un outil qui va permettre de mieux se connaitre dans sa dimension professionnelle et ouvrir des pistes de réflexion pour la suite.

Évaluer si cela répond à mon besoin

Se lancer un bilan de compétences est engageant. Cela nécessite d’avoir du temps à y consacrer car réfléchir aux activités et taches que l’on réalise, parfois depuis de longue année, n’est pas si évident.

En effet, après un certain temps, les compétences, parce qu’elles sont acquises, ne demandent plus d’effort de réflexion, comme lorsqu’on apprend à conduire, on finit par faire les manœuvres sans vraiment y penser.

L’objectif du bilan de compétence et de l’accompagnement du conseiller, est de permettre à ces compétences devenues inconscientes d’être repérées et évaluées. Ainsi, à la fin de la démarche, quel que soit l’objectif initial, l’ensemble des compétences utilisées jusque-là et mobilisable seront comme répertoriées, permettant d’avoir une meilleure vision du chemin parcouru, de la richesse de celui-ci et de bâtir un projet solide.

Les conditions, financements et démarches 

A peu près, tout le monde peut bénéficier d’un bilan de compétences. Selon son statut les conditions, financements et démarches peuvent varier

Pour les salariés du secteur privé, en contrat à durée indéterminée ou déterminée :

Les bilans de compétences sont éligibles au compte personnel de formation.

  • Lorsque le salarié mobilise son compte personnel de formation pour un bilan réalisé hors temps de travail, l’employeur n’a pas à être informé.
  • Lorsque le salarié mobilise son compte personnel de formation pour un bilan en tout ou partie, pendant le temps de travail, il doit demander l’accord préalable de l’employeur selon les règles propres au compte personnel de formation.

Pour cela, il devra remplir certaines conditions en fonction de sa situation :

  • Pour un salarié en CDI : il faut justifier de 5 années de salariat, consécutives ou non, dont 12 mois au sein de l’entreprise dans laquelle le salarié effectue la demande. À noter qu’un délai de franchise de 5 ans doit être respecté entre deux bilans ;
  • Pour un salarié en CDD : il faut justifier de 24 mois de salariat, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

Démarche auprès de l’employeur

  • La demande du salarié doit intervenir au minimum 60 jours avant le début d’une formation d’une durée inférieure à six mois et au minimum 120 jours pour une formation d’une durée de six mois ou plus. À compter de la réception de la demande, l’employeur dispose d’un délai de 30 jour calendaire pour notifier sa réponse au salarié. L’absence de réponse de l’employeur dans ce délai vaut acceptation de la demande.

Si le bilan de compétences est à l’initiative de l’entreprise :

Le bilan de compétences ne peut être réalisé qu’avec le consentement de l’employé.

Il fait alors l’objet d’une convention tripartite signée par le salarié, l’employeur et l’organisme prestataire de bilan.

La convention précise les objectifs, le contenu, les moyens, la durée et la période de réalisation, et les modalités de réalisation, les modalités de remise des résultats détaillés et du document de synthèse ainsi que le prix et les modalités de règlement du bilan.

Le salarié dispose d’un délai de 10 jours pour faire connaître son acceptation en restituant la convention qu’il aura signée, et son absence de réponse au terme de ce délai vaut refus.

Ce refus ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement. Lorsque le bilan de compétence est réalisé sur le temps de travail, il est assimilé à l’exécution normale du contrat de travail. Le coût du bilan est à la charge de l’employeur, sauf dans les cas où les droits formation sont mobilisés !

Vous êtes prêt à vous lancer ? Comment choisir avec qui faire un bilan de compétences ?

Il existe plusieurs organismes qui proposent des prestations de bilan de compétences : les cabinets privés, les organismes publics comme les Centres Interinstitutionnels de Bilans de Compétences (CIBC), les associations spécialisées dans l’orientation des adultes ou certains organismes de secteurs professionnels précis et désormais, il y a les bilans de compétences en ligne.

Quelques points à vérifier :

Le coût d’un accompagnement professionnel peut être un vrai frein. Il convient de choisir un bilan de compétences qui sera pris en charge par les dispositifs de financement comme le CPF notamment.

Solliciter son réseau pour se renseigner auprès de ceux qui en ont bénéficié, consulter les avis, les témoignages, tout ce qui sera disponible pour se faire une idée au plus proche de la réalité. 

Comme nous l’avons vu, un bilan de compétence est engageant ! Vérifier les horaires, les trajets… Un centre de formation proche de chez soi, est pratique mais si ce n’est pas le bon, c’est dommage. Dans ce cas, peut-être faut-il envisager un bilan de compétences en ligne.

Il convient aussi, lors du premier contact de s’assurer de la durée prévue pour celui-ci. Certains organismes vont vous proposer de boucler le bilan en 3 mois, d’autres plus raisonnables en 6 mois. A vous de définir quel temps vous pourrez y consacrer.

C’est aussi pour valider votre motivation que les centres proposant des bilans de compétences débutent toujours par cet entretien préalable gratuit et sans engagement.

Enfin, vous devez vous sentir à l’aise avec votre conseiller. C’est lui qui va vous accompagner tout au long de ce cheminement, vous aurez besoin de vous sentir en confiance. C’est le moment d’écouter votre petite voix. Alors ? prêt à vous lancer ?


Faire un bilan de compétence avec Ipséité

Modalités

Après l’entretien préliminaire de 30′ qui permet de présenter le bilan de compétence, de s’assurer qu’il est l’outil qui vous convient et de définir vos objectifs personnels dans cette démarche,

  • En présentiel sur Paris ou La Défense
  • Durée : la durée varie entre 3 et 6 mois en fonction de votre engagement
  • Horaires : de 1h à 2h par rendez-vous
  • Nombre d’heures : 15 h en entretien individuel et 9h de travail personnel

Délais

Le délai pour la mise en place d’une formation est habituellement de 8 jours ouvrés (en moyenne) et de 15 jours minimum concernant une formation CPF (les conditions générales de MonCompteFormation s’appliquent dans ce cas)

Handicap

Nous sommes particulièrement concerné par l’intégration des personnes en situation d’handicap. Nous avons fait le choix d’accompagné par un réseau de partenaires et d’être formé aux différents handicaps pour favoriser l’accès au Bilan de compétences autant que possible. N’hésitez pas à nous faire part de votre situation spécifique lors de notre premier contact et l’entretien préalable afin que nous puissions en amont étudier les possibilités d’adaptation et de compensations disponibles. 

Par ailleurs, nous recevons à Paris – La Défense dans un lieu accessible aux personnes à mobilité réduite (également à distance en visioconférence).

Cette page a été mise à jour le 13 mai 2022