Le grand saut

Ça y est, c’est le jour J !

Photo de mali maeder sur Pexels.com

J 1

Je suis arrivée un peu en avance. Toujours peur d’être en retard pour une première rencontre.

Arrivée au 3ème pour un café d’accueil, essoufflée comme toujours, il va falloir que je m’occupe de ça aussi… on se présente les uns aux autres de façon informelle, timidement.

9h30 Le cours débute, en salle résilience… Nous sommes 11 participants, 6 hommes pour 5 femmes. Déjà, cela déconstruit l’image que je m’étais fait du public de ce genre de formation. C’est vrai. Longtemps, j’ai pensé que le coaching était réservé à des femmes de cinquante ans mariées à des cadres dirigeant qui s’ennuyaient et étaient trop laïques pour avoir une paroisse. Oui. J’avoue.

Evidemment, il va falloir se présenter. Chacun son tour. Je sais que ce n’est pas un exercice dans lequel je me sens à l’aise. Je veux commencer mais je n’ose pas assez vite. Déjà, mon coeur s’emballe et je commence à avoir chaud. Quand arrive mon tour, je suis au supplice, je titube presque. Heureusement, je sais pouvoir m’appuyer sur mon « pitch » mainte et mainte fois répété. Je suis comme dans un scaphandre et j’ai les oreilles qui bourdonnent. Je regarde mon auditoire sans le voir.

Enfin, je retourne à ma place.

Cette épreuve passée, nous commençons à entrer dans le vif du sujet à savoir quels sont les différents types de coaching ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s